Internet par Satellite Gratuit – Est-ce possible ?

Internet par Satellite Gratuit – Est-ce possible ?

AirSAT est couramment sollicité pour répondre à de nombreuses questions concernant la technologie de la connexion à Internet par le Satellite. L’une des questions qui revient souvent concerne la gratuité du service. Certaines personnes ou journalistes nous demandent si le service est gratuit, ou au contraire puisqu’il ne l’est pas, pourquoi ne l’est-il pas ? La question est intéressante parce qu’elle renvoie l’idée reçue qu’une connexion internet par la parabole, étant intangible, devrait être gratuite. Dans cet article, nous répondons à cette questions en rappelant le fonctionnement d’une connexion Internet par Satellite, des coûts inhérents à un fournisseur d’Internet par Satellite et par conséquent, les raisons pour lesquelles une connexion Internet par Satellite ne peut être gratuite.

 

Internet par Satellite – Fonctionnement

 

Il est important de rappeler le fonctionnement d’une connexion Internet par Satellite et du matériel nécessaire pour être connecté à Internet par Satellite.

 

Le Matériel

Tout d’abord il faut du matériel installé à votre domicile, ce matériel se compose d’une parabole généralement en acier galvanisé puis peinte en blanc. Les paraboles utilisées pour Internet par Satellite sont différentes que pour la télévision par Satellite. Elles sont principalement plus épaisses et également plus lourdes. Elles offrent une garantie de bon alignement plus important que pour la télévision par satellite. Autre avantage également important ce sont les outils d’alignements intégrés à l’antenne parabolique.

Antenne parabolique pour Internet par Satellite AirSAT

 

Une antenne parabolique pour la télévision s’oriente généralement à main levée, moyennant en appareil de mesure (mesureur de champs), les pattes de fixations sont ensuite serrées tout en vérifiant bien que le serrage n’altèrent pas négativement le niveau d’alignement maximal obtenu. En télévision par satellite, les antennistes gardent d’ailleurs à l’esprit l’alignement idéal de la parabole, dévient ensuite très légèrement l’alignement avec que la parabole reviennent au point d’alignement optimal après serrage des écrous.

En Internet par Satellite, l’alignement est plus fin encore. La parabole dispose de 2 vis micrométriques qui permettent d’aligner de manière extrêmement précise l’azimut et l’élévation. De ce fait la procédure d’alignement est différente : lorsqu’un ‘bon’ niveau d’alignement est atteint, l’antenniste aura plutôt l’habitude alors de serrer les mâchoires de fixation de la parabole au mât au maximum. Grâce aux vis micrométriques, ils affinent ensuite le réglage à la clé plate de 13 mm jusqu’à obtenir un niveau de signal maximum. Ces 2 vis micrométriques permettent donc d’obtenir un niveau d’alignement difficilement atteignable à main levée. Une fois le niveau d’alignement maximal atteint (qui se mesure par le RX SNR : Rapport Signal/Bruit du signal de réception, soit le compromis entre un signal maximum et un niveau de parasites minimum), l’antenne parabolique dispose alors de 4 derniers écrous afin de définitivement serrer l’alignement.

 

Réglage Internet par Satellite

 

L’antenne parabolique dispose également d’une tête de réception/émission, également appelée tête bidirectionnelle ou TRIA. Ladite tête est également très spécifique à Internet par Satellite puisqu’elle reçoit aussi bien du signal qu’elle en envoie. Un tel procédé technique requiert d’envoyer beaucoup de puissance électrique à la tête pour pouvoir maintenir un signal avec un satellite distant de 36.000 Km par rapport à la terre. C’est également innovant par rapport à la télévision par Satellite qui elle ne reçoit que des informations. Le poids et la forme des deux têtes varient d’ailleurs grandement. Un TRIA est imposant et pèse plus de 2 kilogrammes, il est recouvert d’une structure en acier galvanisé imposante qui sert également à la refroidir. Un LNB pour la télévision (tête de réception) est uniquement en plastique et pèse moins de 300 grammes.

 

Tête bi-directionnelle AirSAT

 

Tête de réception LNB Inverto Quad
Tête de réception LNB Inverto Quad

 

Le câble ensuite est une composante importante de l’installation. Ce dernier relie la tête bi-directionnelle au modem. Chez AirSAT, nous nous efforçons de n’installer que du câble de très haute qualité. Il est important de savoir que le câble blanc généralement ne convient pas pour l’extérieur. Le câble blanc dispose d’une gaine en PVC (Polychlorure de vinyle) qui se détériore avec les variations de temps et d’humidité, il est également sensible aux ultra-violets. Le câble que nous installons chez AirSAT est de couleur noire (pour l’extérieure) et la gaine est composée uniquement de PE (Polyéthylène). Le polyéthylène a une durée de vie beaucoup plus longue que le PVC. La durée de vie est de plus de 10 ans alors qu’elle n’est que de 4-5 ans tout au plus pour le PVC. Sur certaines installations, nous remarquons d’ailleurs que les câbles en PVC sont parfois fort détériorés après 2 ans déjà.

Deuxième spécificité importante concerne la composition de l’âme, appelée également le conducteur central. Il s’agit de l’élément principal dans un câble qui transmet les données en hautes fréquences. Pour des raisons d’économie, ce conducteur central est parfois composé d’acier-cuivré. L’acier étant bien meilleur marché (mais également moins bon conducteur), il est utilisé conjointement avec le cuivre. Idem que pour la composition de la gaine, chez AirSAT nous veillons à n’utiliser que des câbles avec un conducteur central en cuivre pur (100% cuivré). Cela permet une meilleure conductivité et une plus faible perte sur de longues distances. La marque du câble que nous utilisons pour l’extérieur est Hirschmann KOKA 799 (voir illustration ci-dessous).

 

Câble Coaxial Hirschmann KOKA 799

 

Enfin, dernier élément indispensable à une connexion Internet par Satellite fonctionnelle est le Modem. A ce sujet, nous avons rédigé un article concernant le nouveau modem Surfbeam 2+. Le modem a la lourde tâche de convertir le signal reçu par le satellite via une fréquence de plusieurs gigahertz, en protocole TCP/IP de type IPV4 ou IPV6 dans une infrastructure réseau classique. Inversement, il se charge également de convertir les paquets IP émis par les dispositifs informatiques dans la maison vers un signal transmis de la tête bi-directionnelle vers le satellite positionné en orbite.

Durée de Vie

Tous ces matériels disposent d’une durée de vie plus ou moins grande. Une installation correctement exécutée, avec le matériel mentionnée ci-dessus, peut avoir une durée de vie de 10 ans sans connaître de soucis particuliers. Concernant les éléments extérieurs, le seul élément sujet à des pannes pourrait être la tête bi-directionnelle. Néanmoins, cette dernière a été conçue et fabriquée pour fonctionner dans les conditions météorologiques les plus extrêmes. En effet, le kit d’installation en question est aussi bien utilisé dans les pays nordiques que sur le continent africain ou en moyen-orient. Le Belgique connaissant des conditions météorologies bien moins extrêmes que ces pays, les installations résistent mieux et sur une durée plus longue.

Concernant les dispositifs intérieurs, notamment le modem, ce dernier ne connaît pas de panne particulière. S’agissant néanmoins d’un périphérique électronique, il chauffe normalement et peut tomber en panne si la circulation de l’air autour de lui est inexistant. La durée de vie moyenne d’un modem est de 5 ans, ce qui reste malgré tout une performance respectable étant donné qu’il est pratiquement sous tension électrique 24h/24 et 7j/7.

AirSAT – Fournisseur d’Internet par Satellite

Une fois Tout le matériel installé et opérationnel, un fournisseur d’accès à Internet se charge de mettre en relation le client avec les serveurs d’accès à Internet. Le processus de fonctionnement est imagé ci-dessous :

Comment fonctionne Internet par Satellite
Comment fonctionne Internet par Satellite

Lorsqu’une requête est faite par le client, par exemple accéder au site https://internetparsatellite.be, la tête bi-directionnelle se charge d’envoyer la demande au satellite géostationnaire. Le Satellite en question est le satellite KA-SAT de EUTELSAT. Il est positionné à environ 36000 Km de la terre. A la vitesse de la lumière, cela veut dire qu’il faut 240 millisecondes pour l’atteindre. Après avoir réceptionné la requête du client, le satellite se charge alors de renvoyer à son tour la requête sur terre, notamment vers l’antenne parabolique professionnelle installée sur terre et à proximité des locaux techniques du fournisseur d’accès à Internet. Ces derniers se chargent alors d’interroger Internet et d’en obtenir toutes les informations demandées (Mise en page du site, contenu texte/multimédia, etc.). Ces informations sont alors renvoyées de nouveau au satellite qui se charge de les diffuser via le faisceau satellitaire qui s’était chargé de émettre la requête. A travers une clé d’authentification, le modem premièrement reconnaît que cette information lui est destinée, puis se charge de la convertir afin de répondre à la requête de l’utilisateur.

Si dans la théorie le processus semble long, complexe et éventuellement incertain, il n’en est rien. En effet la technologie est très aboutie puisqu’elle existe désormais depuis plusieurs dizaines d’années. Le modem ayant également évolué, il contient également une technologie permettant d’anticiper la latence. Grâce à cette technologie, un client ayant une habitude de surf normale, aura du mal à s’apercevoir qu’il travaille sur une connexion Internet par Satellite.

Les coûts d’un opérateur Internet par Satellite

Après avoir longuement parcouru le matériel nécessaire et le fonctionnement de la connexion Internet. Il est temps désormais d’aborder le sujet du coût afin de comprendre pourquoi une connexion Internet par Satellite peut difficilement être gratuite même après avoir acheté et aligné le matériel. Les coûts d’un opérateur satellite sont en effet nombreux, les premiers étant les coûts techniques afin d’assurer en permanence, 24h/24 la continuité, rapidité et efficacité de la connexion Internet. Il s’agit effectivement de la composante de coûts principale étant donné que la bande passante du satellite KA-SAT est de 90 Gb/seconde. Les serveurs doivent par conséquent disposer d’une puissance suffisante pour être en mesure de traiter l’équivalent de 90 Gb/seconde. Par analogie, les serveurs doivent également disposer d’une connexion internet par la fibre optique capable de répondre à une bande passante similaire. Les coûts après-vente, dits également les coûts administratifs concernent l’envoi de factures, suivi de paiement, recouvrement ainsi que le support à la clientèle. Enfin, les coûts avant-vente, soit publicitaires et promotionnels représentent une autre composante de coûts qu’il faut maîtriser.

Internet par Satellite gratuit (pirate)

D’aucuns s’interrogent dans quel mesure il est possible d’obtenir un accès à Internet gratuit, sans passer par un fournisseur d’accès à Internet. En effet, d’un point de vue physique, tous les éléments peuvent être réunis et fonctionnels, mais le passage par un fournisseur d’accès est indispensable pour bénéficier d’une connexion Internet opérante.

Le modem sert également d’authentification, notamment via l’adresse MAC mais également via la localisation de l’installation (à travers le faisceau satellite que l’on sollicite lors des envois de nos requêtes), cela rend l’accès à Internet illégalement (pirate) pratiquement impossible. Chaque modem est authentifié individuellement et l’utilisation de modems dont la MAC adresse aurait été clonée entraîne immédiatement la mise en quarantaine des requêtes des 2 modems en question.

De même, est-il possible de bénéficier d’une connexion internet par satellite illimitée ? La réponse est non. AirSAT propose néanmoins une connexion illimitée entre minuit et 6 heures du matin. S’agissant de la période de la nuit dont le trafic est le moins important, la bande passante y est pratiquement maximale. Compte tenu d’une connexion AirSAT Maxi, la vitesse de téléchargement peut atteindre 6,25 mo/seconde, soit 135 Giga-octets par nuit de téléchargement (à la vitesse maximale). Etant donné que la vitesse ne sera pas maximale en permanence durant les 6 heures, on peux malgré tout prendre une marge de manœuvre et estimer un volume de téléchargement de 100 Go par nuit. L’offre AirSAT n’est donc pas illimitée, mais en organisant ses périodes de téléchargement de manière optimale, on peut parfaitement arriver à un volume mensuel très confortable et similaire à une connexion internet illimitée.

Conclusion

Cet article avait pour but d’expliquer les raisons principales pour lesquelles une connexion Internet par Satellite ne peut techniquement pas être gratuite, malgré l’achat et l’installation du matériel indispensable pour établir la liaison. Nous espérons désormais avoir pu apporter une explication convaincante bien que probablement décevante. Si cela ne tenait qu’à AirSAT, nous serions également ravis de pouvoir proposer une connexion internet par satellite gratuite et illimitée !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *